Première session de tournage « A Woman in Paris »

Bonjour,

Il y a quelques mois, je rencontrais Jùan, un jeune réalisateur plein d’énergie qui cherchait une actrice pour son premier film auto-produit, A Woman in Paris. J’ai eu la chance d’être retenue pour le rôle principal.

 A Woman in Paris raconte la journée d’Adriana, une parisienne. Du lever du jour à la tombée de la nuit, le focus est fait sur la vie de la jeune femme. Ses petites et grandes joies, ses obligations et ses frustrations, sont perçues avec beaucoup de subtilité car rien n’est expliqué, accentué, ou souligné. En effet, les grandes lignes de la vie d’Adriana, son « moi » profond n’est deviné qu’à travers la simplicité de son quotidien, le temps d’une journée.

Le tournage s’est jusque là très bien passé (il n’est pas terminé). Une première session a eu lieu cet automne, la deuxième en janvier, et la troisième et dernière partie se fera prochainement. A chaque session correspond un lieu.
Voici quelques photos de la session d’octobre, dans l’appartement d’Adriana :

photographies de Tom McGeehan

Pour ce film, il m’aura fallu accepter « d’être » tout simplement. En effet, étant l’unique comédienne, je n’avais pas toujours le sentiment de jouer. Quand il n’y a que peu de dialogue, aucun interlocuteur, ça peut effectivement paraître un peu plus compliqué de faire transparaître une idée, un état de fait. Néanmoins, si on part du principe que le spectateur voit et prend ce qu’il veut, c’est tout de suite beaucoup plus simple.

L’erreur serait de trop se projeter et d’avoir une idée préconçue de ce que doit être le personnage, de ce qu’on doit faire émaner de lui. En réalité le personnage n’existe pas; il se dessine à travers nous au fil de l’histoire, et suivant un simple cadre, celui du réalisateur ou du metteur en scène. A vouloir tout contrôler, on passe à côté de la beauté, il faut se surprendre soi-même (une vision qui m’aide encore aujourd’hui. Elle me vient d’Olivier Maurin, un metteur en scène que j’ai connu il y a 5 ans et qui m’a beaucoup apporté)

J’ai eu une belle liberté jusqu’à présent sur ce projet, je trouve ça vraiment plaisant, et j’en suis très reconnaissante. Évidemment, comme dans tout projet il y a une part d’inconnu; je découvrirai le film le moment venu, j’espère avoir été à la hauteur des attentes de chacun, mais j’ai confiance. Tout le monde a assuré.

Pour suivre l’avancée du projet, rejoignez-nous sur facebook.
à très vite,

Priscillia